Valmont conservera sa Trésorerie

Valmont. La perception menacée de fermeture en 2017 a été sauvée en partie grâce à […]

Valmont. La perception menacée de fermeture en 2017 a été sauvée en partie grâce à la ténacité des maires de la communauté de communes qui ont fait appel aux instances les plus hautes de l’État.

Après plusieurs mois de bataille, le maire deValmont, Jean-Louis Navarre était heureux d’annoncer que le centre des finances publiques (Trésorerie de Valmont) de la commune était sauvé, du moins qu’une permanence y serait maintenue trois demi-journées par semaine.

«C’est grâce à l’appui des maires de la communauté de communes de Valmont qui tous ont voté une délibération pour son maintien et l’intervention d’Estelle Grelier, secrétaire d’État chargée des Collectivités territoriales auprès de Michel Sapin, ministre des Finances, que nous sommes parvenus à un accord avec la Direction régionale des finances publiques (DRFP) la semaine passée », déclare avec satisfaction le premier édile de la commune. « Nous ne pouvions pas admettre la décision de la DRFP qui, en février dernier, nous annonçait la fermeture pure et simple de l’antenne de Valmont pour le mois de janvier2017. Ce qui était d’autant plus inadmissible que nous venions de réaliser sur leur demande, au mois de janvier, des travaux de sécurisation avec la pose d’un rideau électrique et de serrures pour un montant de 7500€.»

Compromis

Mais au-delà de ces considérations financières, c’est le principe même de la ruralité que Jean-Louis Navarre défend au travers de cette bataille qu’il vient de remporter en partie avec ses collègues maires : « Ce n’était pas gagné puisque la directrice régionale de la DRFP avait décidé de regrouper les services sur la Perception de Fécamp, se prévalant du fait que la communauté de communes allait se rattacher à l’Agglomération. Elle ne voulait même pas entendre la possibilité d’établir une permanence. La fermeture définitive aurait obligé nos services communaux et les particuliers à se déplacer à Fécamp. Cela aurait créé une perte de temps pour nos personnels, de l’argent ou encore engendré des problèmes pour les personnes ne possédant pas le permis de conduire.»

Il semble que les interventions au plus haut niveau aient donc fait leur effet puisque le maire de Valmont a été contacté par la DRFP pour envisager la possibilité d’instituer une permanence : «Nous nous sommes entendus sur une permanence de trois demi-journées par semaine le lundi matin de 9h à 12h et le mercredi et vendredi matin de 9h à 12h30 pour permettre aux parents de payer la cantine de leurs enfants après la classe. Ceci à partir du 1erjanvier 2017. Actuellement, nous restons jusqu’à la fin de l’année sur les permanences actuelles de six demi-journées la semaine. » De ce fait, ce ne sont plus trois personnes à plein-temps et un cadre à mi-temps qui travailleront à la Perception de Valmont mais deux personnes.

Un compromis qui semble satisfaire le maire, la commune ayant repris et converti le premier étage de la Perception en appartement F4 dans l’espoir d’y loger une famille.

Jean-Louis Navarre pouvait être satisfait d’avoir gagné une bataille, mais c’est avec une attention toute particulière qu’il veille aux services publics dans sa commune, menacés depuis le regroupement du centre de tri sur celui de Fécamp. «Nous avons réalisé sur les comptes de la commune une rampe d’accès pour les personnes à mobilité réduite et au mois de juin, une première borne de recharge pour véhicules électriques va être implantée à proximité. » Des services à la population pour dynamiser toujours plus le village avec prochainement l’aménagement de l’ancien centre de tri de la poste en deux boxes de 30 m² à vocation commerciale. «Nous avons déjà une demande pour y créer un commerce de toilettage pour chiens. »

www.paris-normandie.fr